Réussir un projet de Bâtiment Basse Consommation : La ventilation

ventilation maison

La ventilation dans un projet BBC

La ventilation est essentielle pour obtenir une bonne qualité de l’air et évacuer la vapeur d’eau produite par l’usage du logement et assurer la pérennité du bâtiment. Elle peut représenter de quelques kWh/m2 .an à plus de 15 kWhep/m2 .an. Le rôle essentiel d’une ventilation de qualité est donc de garantir la qualité sanitaire de l’air tout en limitant les consommations d’énergie pour le chauffage de l’air et le fonctionnement des ventilateurs.

consommation-ventilation

Associées à une bonne étanchéité des réseaux de ventilation, qualité garantie dans le temps avec des conduits rigides, deux grandes options permettent de satisfaire cet objectif dans le cadre du label BBC – effinergie :

1) Réguler les débits d’air en fonction de l’occupation des logements. On ventilera ainsi plus pendant les périodes où le bâtiment est très occupé et moins pendant les périodes de moindre occupation.

Le système largement disponible et répandu pour se faire est la ventilation mécanique contrôlée hygroréglable type B. Elle adapte les débits d’air entrants et extraits en fonction de l’humidité intérieure qui est liée à l’occupation humaine (à l’exclusion des autres polluants). Ce système est particulièrement adapté aux logements dont l’occupation va fortement varier au cours de la journée ou de la semaine. Il s’adapte aussi très bien aux climats doux, dans lesquels on vit fenêtres ouvertes une grande partie de l’année.

Les systèmes avec récupération de chaleur voient leur marché se développer. Ils s’adaptent particulièrement bien aux logements qui ont une occupation forte et plus stable dans le temps et/ou dans lesquels on vit plutôt fenêtres fermées, ce qui est le cas dans les zones polluées ou bruyantes.

Les ventilateurs des systèmes de ventilation fonctionnant toute l’année, on utilisera exclusivement des systèmes avec des ventilateurs performants et peu consommateurs d’électricité. La présence de deux ventilateurs peut actuellement rendre le double flux moins performant en termes de consommations qu’un système hygroréglable de type B, pour lesquels on dispose déjà de systèmes optimisés. L’évolution des performances des systèmes pourrait permettre de corriger cet effet. Le rendement de l’échangeur doit donc être de l’ordre de 90 % pour compenser au maximum l’impact de la consommation supplémentaire.

consommation-ventilation2

Vous souhaitez avoir plus de renseignements sur la ventilation !
N’hésitez-pas à nous contacter par mail ou par téléphone au 03.21.72.94.37.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *