Réussir un projet de Bâtiment Basse Consommation : Un bâtiment bien isolé

construction Maison juin 2012 201

Bâtiment bien isolé : les parois et traiter l’ensemble des ponts thermiques

resistance-thermique

Un bâtiment bien isolé BBC – effinergie doit être très nettement mieux isolé (surfaces des parois et liaisons) que les bâtiments actuels.

Le graphe ci-contre illustre des ordres de grandeur des résistances thermiques globales par parois opaques pour atteindre le niveau BBC – effinergie. Les valeurs pour respecter la RT 2005 sont rappelées pour mémoire. Bien sûr, les performances et choix des systèmes sont à adapter à la zone climatique. L’isolation sera généralement différente en Alsace ou en zone de montagne qu’au bord de la Méditerranée.

Il est par ailleurs indispensable, quels que soient les systèmes constructifs ou d’isolation, de veiller au traitement des ponts thermiques de structure comme de ceux liés à l’insertion des balcons, coffres de volets roulants, baies, loggia, etc. et ce, à toutes les phases du projet.

Quatre grandes familles de techniques d’isolation sont envisageables. Pour chacune d’elles, des contraintes spécifiques devront être intégrées. Les soins apportés à la qualité de la réalisation et finition des parois sont primordiaux pour que le niveau de performance réalisé corresponde aux prévisions.

L’ensemble des techniques d’isolation s’appuie sur les différentes natures d’isolants qu’ils soient à base organique, minérale, végétale ou animale. De même, les systèmes constructifs à isolation répartie regroupent deux familles principales, les monomurs terre cuite ou béton cellulaire.

somme-deperdition

Quelques ratios pour évaluer les projets En complément du Ubat, on calcule :

• Le coefficient Ht représente la somme des déperditions surfaciques et linéiques des parois ramenée au m2 de SHON. Il rend compte à la fois de l’effort fait sur l’isolation et de la compacité du bâtiment.

• La somme des déperditions par les ponts thermiques ramenée au m2 de SHON peut aussi refléter le traitement thermique. En effet, chaque système constructif a ses ponts thermiques. Le calcul d’une valeur globale pour l’ensemble du bâtiment par le bureau d’étude donnera une indication de la qualité du traitement de ces ponts thermiques.

Bâtiment bien isolé : Principaux ponts thermiques à traiter

pont-thermique

Bâtiment bien isolé : Système d’isolation rapportée par l’intérieur

C’est aujourd’hui la technique dominante en France, qui peut se traduire par des ponts thermiques importants au niveau des planchers intermédiaires et des refends lorsque ceux-ci sont maçonnés.

En maison individuelle, le poids de ces ponts thermiques est assez limité, entre autre parce que des solutions simples de traitement existent (rupteurs thermiques, refends désolidarisés des murs périphériques, planchers légers, …).

En revanche, au fur et à mesure que le nombre de niveaux augmente, le traitement des ponts thermiques des planchers intermédiaires nécessite le recours à des solutions de rupteurs thermiques plus complexes ou à des structures intégrant le traitement thermique.

L’isolation rapportée par l’intérieur permet de traiter aisément les jonctions avec les menuiseries, portes, balcons, … ainsi que celles avec l’isolation des combles et toitures.

Pour respecter les conditions de confort d’été, la masse des murs n’étant pas en contact avec les volumes intérieurs, il sera pertinent de composer avec des parois intérieures lourdes (refends maçonnés, dalles béton armé, cloisons lourdes, …).

Bâtiment bien isolé : Système d’isolation rapportée par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur permet de supprimer les ponts thermiques au niveau des planchers intermé- diaires et des refends. Elle permet également de tirer parti de l’inertie des murs pour récupérer les apports solaires en hiver et pour réduire l’inconfort en été.

En revanche, ce type d’isolation (sous enduit, vêture, bardage, …) implique des précautions spécifiques de mise en œuvre pour garantir le traitement thermique de la jonction avec les planchers bas, les encadrements de fenêtres, portes, loggias, balcons, etc. et les acrotères des toitures plates ou les combles. Le Groupement du Mur Manteau a décrit des solutions de traitement des points singuliers en isolation par l’extérieur.

bardage red cedar haillicourt
Pose de Bardage

Bâtiment bien isolé : Système constructif à isolation répartie

Les systèmes constructifs à isolation répartie, permettent de réduire les ponts thermiques de structure des planchers intermédiaires et refends. Ils permettent également de tirer parti de l’inertie des murs pour récupérer les apports solaires en hiver et pour réduire l’inconfort en été.

Dans un bâtiment répondant au label BBC – effinergie, les niveaux de performance thermique des parois courantes devront être choisis pour que l’ensemble parois et ponts thermiques satisfasse les valeurs de résistances thermiques et de ponts thermiques décrites ci-dessus. Une attention particulière devra être portée à l’épaisseur des parois et à leur niveau d’isolation.

plancher bois lens
pose de panneau de bois pour le plancher

Bâtiment bien isolé : Systèmes constructifs à ossatures

Les systèmes constructifs à ossature bois ou acier permettent d’atteindre des épaisseurs d’isolant importantes sans pour autant augmenter fortement les épaisseurs totales de mur. Ils sont fortement utilisés dans les projets de bâtiments basse consommation, dans les pays utilisant traditionnellement ces technologies.

Le traitement de l’étanchéité à l’air et une gestion maîtrisée de la vapeur d’eau de l’ensemble du bâti sont essentiels. Une attention particulière doit être portée sur la performance acoustique d’isolement aux bruits extérieurs, sur le traitement des ponts thermiques structurels (en particulier pour les ossatures acier), ainsi que sur le respect des conditions de confort d’été.

Le plancher bas doit être particulièrement bien traité du point de vue thermique.

On trouvera des éléments dans le guide «Construction de maisons à ossature bois».

isolant+par vap+tasseau vimy
vue de l’isolation

Bâtiment bien isolé : Toiture

Bâtiment bien isolé :  isolation toiture plate

Il est nécessaire de définir une épaisseur d’isolation importante, ce qui aura pour effet de diminuer fortement les déperditions thermiques en hiver et d’apporter un meilleur confort thermique d’été.

Par ailleurs, le traitement de l’éventuel pont thermique de la liaison mur-toiture est impératif ainsi qu’une gestion fine de l’étanchéité à l’air, souvent sensible à cet endroit.

Isolation en combles perdus

Pas de problème particulier pour atteindre les niveaux d’isolation requis avec des fortes épaisseurs. Néanmoins, veillez à bien ventiler les combles.

Isolation en rampant sous toiture

Les toitures recevant une quantité importante de rayonnement solaire, le confort d’été peut être problématique. Des précautions doivent être prises, notamment l’inclusion des fenêtres.

Dans tous les cas, de fortes résistances thermiques d’isolant seront à mettre en œuvre, soit entre et sous chevrons, soit par l’extérieur, en sur-toiture, panneaux de toitures : panneaux sandwiches ou caissons de toitures.

Autre piste pour améliorer le confort d’été : penser à augmenter significativement la ventilation de l’espace entre éléments de toiture et isolant.

Toiture terrasse

Des résistances thermiques importantes sont également à mettre en œuvre. Dans le cas d’une isolation par l’extérieur, prévoir, dès la conception, des acrotères dont la configuration permet d’isoler entièrement leur pourtour.

Par ailleurs, il s’agira de veiller dans les choix de conception à ce que l’isolation de la toiture terrasse soit coordonnée avec le système d’isolation des murs (intérieure, extérieure ou répartie).

Bâtiment bien isolé : Planchers bas

Bâtiment bien isolé :  pose du plancher bas

Il est important, comme le montre les valeurs de résistances thermiques du graphique, d’avoir des déperditions thermiques faibles au niveau du plancher bas.

L’isolant est mis en œuvre soit sous dalle flottante, soit sous dalle de terre plein (isolant rapporté ou entrevous isolants ou isolation sous radier), soit les deux. Attention dans le choix de l’isolant : vérifier le fait que le produit choisi soit certifié conforme au DTU des dallages et dalles flottantes. Dans le cas de plancher bas à ossature (sur pilotis), on pourra choisir de placer l’isolant dans l’épaisseur de l’ossature et de faire le choix d’épaisseurs d’isolants encore plus importantes.

Un autre point important est de traiter le pont thermique d’about de plancher. Il existe quasiment pour chaque système constructif de plancher une solution qui doit être prévue dès la conception du plancher bas. Un carnet de détails d’exécution réalisés par l’équipe de conception sera souvent apprécié, pour ce point comme pour la gestion spécifique des seuils de portes.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *