Réussir un projet de Bâtiment Basse Consommation : Le choix

maison ossature bois d'architecte courrière

Choisir les solutions architecturales et techniques

De nombreuses solutions de combinaisons architecturales et techniques existent pour réussir un bâtiment BBC – effinergie.

Nous vous illustrons par des exemples, la variété des solutions possibles et surtout de relever leurs avantages et les précautions à prendre pour choisir les options les plus appropriées pour chaque projet. Notamment, ce n’est pas l’empilement des produits ou systèmes les plus performants qui feront obligatoirement le bâtiment le moins consommateur et le plus confortable, mais bien les combinaisons de choix appropriées et compatibles entre elles pour atteindre, pour le projet considéré, l’objectif fixé.

Pour chaque bâtiment, les concepteurs doivent faire des choix pour définir les combinaisons de parois, leurs interactions et adéquations avec les équipements et systèmes pour retenir les plus adaptés au contexte local, au souhait des partenaires, aux savoir-faire des entreprises locales, à leur expérience, …

Les solutions sont présentées ici par groupe autour de différents thèmes. Les graphiques présentant des résultats chiffrés ont été obtenus à partir de simulations informatiques faites sur quelques exemples. Ils ont pour objectif de donner des ordres de grandeur sur l’impact des différentes options en matière de consommation d’énergie ou de confort d’été.

Pour chaque bâtiment faisant l’objet d’une demande de label BBC – effinergie, ce sont les études thermiques utilisant les méthodes de la réglementation thermique qui permettent de vérifier que les exigences BBC – effinergie, pour le bâtiment concerné, sont bien satisfaites.

solution-bbc

La conception architecturale

Dès les premières esquisses, l’architecte commence à définir la forme du bâtiment. La compacité, l’orientation, l’ouverture au soleil, masques architecturaux, casquettes, loggias, balcons, taille et positionnement des baies, occultations, protections face aux vents, …

Cette étape de conception a un impact primordial sur le résultat final de l’opération car les choix faits conditionnent pour une très grande part la capacité du bâtiment à limiter les surfaces déperditives, intégrer les apports solaires, préserver le confort d’été, favoriser l’usage de l’éclairage naturel, intégrer des équipements d’énergie renouvelable, etc. C’est l’aptitude bioclimatique du bâtiment.

Il est donc important que, dès cette phase, des échanges aient lieu entre le maître d’ouvrage, l’architecte et le bureau d’études. Ceci permettra d’associer efficacement qualité architecturale, performance énergétique, logique économique et respect du programme de l’opération.

performances

La forme du bâtiment

Un bâtiment compact ?

Un bâtiment compact est un bâtiment qui a un rapport faible entre la surface des parois extérieures et la surface habitable. Sans brider la conception architecturale, il est plus économique et bénéfique pour l’efficacité thermique de retenir des formes plutôt compactes. Cette recherche de la compacité est moins importante en zone méditerranéenne du fait des faibles consommations de chauffage.

Un bâtiment «découpé» nécessitera un effort particulier pour bien isoler l’ensemble des décrochements et découpes. Ils représenteront une part non négligeable dans les déperditions et les points faibles pour l’étanchéité à l’air. Le traitement de certains ponts thermiques pourra s’avérer difficile ou impossible. Par ailleurs, passer de la maison individuelle à un habitat «en bande», ou à du petit collectif, permet de diminuer les surfaces déperditives et donc d’améliorer la compacité et de diminuer les coûts d’investissement.

batimentbatiment2

 

 

 

 

 

 

 

 

Des grandes fenêtres ?Autrefois, la taille des fenêtres était limitée pour éviter les déperditions excessives en hiver. Aujourd’hui, avec des fenêtres performantes équipées de volets efficaces, cet aspect s’atténue considérablement. Des fenêtres orientées vers le sud permettent de gagner plus d’énergie solaire, durant la saison de chauffe, qu’elles ne perdent de chaleur. Cette disposition judicieuse des baies vitrées permettra, en outre, de limiter l’éclairage artificiel.

Maison cubique

consommationEn revanche, des précautions doivent être prises en matière de confort d’été. Dépasser un taux de vitrage de 20 à 25 % de la surface habitable peut rendre difficile la maîtrise de l’échauffement. Les baies générant un inconfort en été, voire aux intersaisons.
Si le bâtiment est dans un environnement bruyant limitant la possibilité d’ouvrir les fenêtres. On aura intérêt à limiter le taux de vitrages et à très bien les protéger du soleil. Les fenêtres de toit sont caractérisées par une inclinaison qui favorise les risques de surchauffe en été. Leur prescription devra respecter le tableau des solutions techniques – confort d’été de la RT 2005(4).

 

Prochain article : Bien orienter sa façade.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *