PROJET BREBIÈRES, MAISON PASSIVE

Maison en ossature bois

CONCEPTION, IMPLANTATION ET TERRASSEMENT SONT OPTIMISÉS POUR RÉPONDRE AU NORME DU PROJET BREBIÈRES, MAISON PASSIVE.

conception, implantation et terrassement

CONCEPTION, IMPLANTATION ET TERRASSEMENT

Bien qu’il s’agisse d’une construction de maison bois, le principe de  fondation reste traditionnel pour en faire une maison passive. Pour commencer la construction, il est nécessaire de décaper et de tracer l’emplacement de la maison sur le terrain.

conception, implantation et terrassement

Le terrassement est le point de départ visible de la construction. Dans la réalité, le projet a été pensé, calculé, dessiné, optimisé, redessiné, et recalculé pour en faire une maison passive confortable.

FONDATION, ISOLATION ET DALLE BÉTON

FONDATION, ISOLATION ET DALLE BÉTON

FONDATION, ISOLATION ET DALLE BÉTON POUR UNE MAISON PASSIVE.

Une fois le terrassement terminé, les semelles filantes (dalle béton) de fondation sont coulées. Elles sont réalisées en béton armé, et permettent de transmettre les charges de construction au sol. A la différence d’une construction habituelle, les murs de soutènement ont été réalisés en bloc de béton cellulaire, la dalle est collée sur 320mm d’isolant, et 100mm d’isolation PU en périphérie de dalle ont été installé pour supprimer la totalité des ponts thermiques.

FONDATION, ISOLATION ET DALLE BÉTON

Le carrelage se posera directement sur la dalle sans isolant supplémentaire. Ainsi, la dalle apportera de l’inertie à la maison, elle captera et accumulera la chaleur en hiver et la fraicheur en été. « Dans unemaison passive tout se passe lentement » Cette masse de béton à température intérieure, environ 20°, va stocker les calories puisqu’il n’y a quasiment pas de pertes vers l’extérieur.

FONDATION, ISOLATION ET DALLE BÉTON

Cette inertie apportera du confort, car la température intérieure restera constante. Bien que la maçonnerie reste discrète dans une construction bois, l’attention portée à celle-ci est indispensable pour obtenir le niveau de performance recherché dans cette maison.

Critère maison passive: « Le besoin de chaleur annuel d’une maison passive est de 15kWh/m² par an » à comparer aux 300kWh/m².a d’une maison construite il y a 10 ans. Cette phase de réflexion, autant que la qualité de construction, est indispensable pour réussir un projet.

FABRICATION DES OSSATURES

03-07-02-828x373

 FABRICATION DES OSSATURES D'UNE MAISON PASSIVE

La dalle est décoffrée, puis les dimensions sont vérifiées. Toute la structure est conçue en CAO et calculée via les logiciels SEMA et MD-BAT. Concernant la partie thermique, c’est en phase préparatoire que tous les raccords et assemblages ont été déterminé afin de construire « sans ponts thermiques ». Des solutions simples mais très efficaces on été retenues. Nous détaillerons tous ces points importants lors de la porte ouverte en visite chantier.

La fabrication de l’ossature bois et de la charpente à l’atelier est faite pendant le temps de séchage de la dalle. Tout est fabriqué à Sains-en-Gohelle et chargé pour être livré rapidement.

1ÈRE JOURNÉE DE POSE

VTnunKVIbvzphzADiAwoMnMJBj4eL_-uBbUymvO0bOA

L’ensemble des ossatures et de la charpente sont déchargés devant la dalle. Nous commençons par la lisse d’ancrage qui fait la liaison entre la dalle et l’ossature. Il s’agit d’une pièce de bois classe 3 équipée d’une membrane anti-capillarité et d’une mousse imprégnée pour gérer l’étanchéité. Cette lisse basse sert de guide pour l’implantation desossatures. Son positionnement est fait avec précision.

construction ossature bois

Pour ce chantier, la grue du camion (25m) est suffisante pour poser les murs. Nous n’avons pas eu besoin d’une grue mobile.

construction ossature bois

Le premier mur est posé. Son réglage d’aplomb se fait grâce aux étais tirant-poussant. La paroi est fixée à la lisse d’ancrage avant d’être définitivement goujonnée à la dalle.

construction ossature bois

En fin de matinée l’avancement est déjà significatif. Une équipe pose les murs pendant que l’autre prépare la charpente.

construction ossature bois

En fin de journée, l’ensemble du Rdc est posé ainsi qu’une partie du gitage de plafond.

L’OSSATURE EST POSÉE

WcipohrNDHoVz-MiQQwq0AkSLUfdtjX9LQ3wnoQsVMo

La seconde journée de pose, les pignons et la charpente sont posés. La maison est un plein pied avec comble perdu. Il s’agit d’une toiture à panne qui est destinée à recevoir un bac acier.

Le gitage est destiné à porter le plafond en BA13 , le pare- vapeur et les 600mm de laine minérale insufflée pour une résistance thermique de 15 m²K/W

EN TOITURE

xTq9DsIUfWS57EIZLrVBTOyu8fAyfg9ej64D5MVUmnk

Le choix du bac acier pour la partie courante a été fait pour pouvoir y installer par la suite les 50m² de panneaux photovoltaïques. Cette production d’énergie n’est pas pris en compte dans la labellisation « Passive-house ». Le client, M. DUCROCQ, souhaite faire dans un premier temps une maison passive, très confortable avec un faible besoin de chaleur. Son projet, est d’installer une production d’énergie photovoltaïque non pas pour couvrir uniquement ses besoins de chaleur, mais pour subvenir aux besoins de 4 à 5 maisons comme celle-ci.

Nous avons réalisé les étanchéités de toitures plates.

La solution retenue est celle que nous utilisons pour l’ensemble de nos projets: - un plancher bois isolé entre solives avec 220mm de laine minérale, - par dessus nous installons des panneaux de 100 mm d’isolant thermique PU, - puis la membrane EPDM qui fait l’étanchéité à l’eau.

Cette technique est utilisée en france depuis 1963, et la durée de vie de cette étanchéité est donnée pour plus de 50 ans.

LE BARDAGE

IMG_1352-e1431965863354

Il y a deux types de bardage pour les façades. L’un comme l’autre ne nécessitent aucun entretien. Pour le bardage bois, c’est du châtaignier, bois naturellement durable. Posé en bardage, sa durée de vie est de 100 à 150 ans. Avec le temps, et cela assez rapidement, le bois va griser. Il lui faudra entre 3 et 10 ans pour obtenir sa couleur définitive. Pour le châtaignier comme pour le chêne, le grisaillement rapproche plus du noir que du gris. Cette essence de bois a justement été choisie pour sa teinte sombre. Il aurait été possible, de choisir un bardage en Red cedar, avec aussi une très bonne durabilité, mais avec un grisaillement naturel beaucoup plus claire, gris argenté.

Le second bardage est du panneau de façade EQUITONE. Celui-ci est en ciment composite teinté dans la masse avec une surface texturée légèrement nervuré. Ce panneau, ne demande pas d’entretien particulier. Les panneaux ont été coupé pour donner un rythme à la façade. Une bande plus petite a été faite à mi-hauteur.

Les tableaux de menuiseries sont habillés en alu 7016. Une finition très particulière permet de faire un recouvrement du châssis par l’isolant, et d’intégration les coulisses de volets au tableau. Ainsi, la menuiserie s’intégrera parfaitement au bardage et dans le mur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *